Pranayama

Pranayama correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre (aṅga) du YogaPrāṇayāma est la discipline du souffle au travers de la connaissance et le contrôle du prāṇa, énergie vitale universelle.

Comme le yin et le yang nous équilibre à travers les diverses activités que nous faisons, il est également essentiel d’équilibrer les Nâdis.
Les Nâdis sont les canaux qui permettent à l’énergie de circuler.
Les Nâdis sont mentionnés très tôt dans l’histoire du yoga, nous les retrouvons dans des textes anciens : les Upanishads.

Le pranayama peut faire parti d’un cours, souvent en fin et/ou en début mais c’est aussi une pratique a part entière. Pour ma part pratiquer Nâdi Shoddhana (respiration alternée) en début du cours est une variante que j’apprécie.

Si vous êtes adeptes du yoga, ou en découverte et que pratiquer tous les jours physiquement n’est pas possible pour vous pourquoi pas remplacer une séance physique par de la méditation ou un pranayama, et éventuellement au fur et à mesure le rajouter a votre routine.

IMG_4866

Plus d’informations sur :

La respiration alternée

  • Signification : Le côté gauche du souffle et du corps représente le côté lunaire, féminin, froid, paisible, calme, la nuit, celui de l’intériorité, de l’immobilité, etc. Le côté droit est le côté solaire, masculin, chaud, actif, extérieur, mouvant, etc
  • Pratique:
    1. Asseyez-vous confortablement, avec le dos bien droit.
    2. La paume gauche doit être posée confortablement sur la cuisse alors que la main droite est positionnée devant le visage. La position de la main droite utilisée est appelée “Vishnu Mudra” en Yoga.
    3. Inspirez profondément par le nez, puis expirez.
    4. Fermez la narine droite avec le pouce droit. Prenez une inspiration lente et constante par la narine gauche.
    5. À la fin de l’inspiration, fermez la narine gauche avec l’annulaire tout en libérant la narine droite.
    6. Expirez par la narine droite (tout en maintenant la narine gauche fermée).
    7. Inspirez lentement par la narine droite (tout en maintenant la narine gauche fermée).
    8. Fermez la narine droite de nouveau, libérez la narine gauche puis expirez lentement par celle-ci.

    Ceci représente un cycle.
    Vous pouvez continuer et inspirer de nouveau par la narine gauche (étape 4)… Le procédé complet doit être répété entre 5 et 10 fois

  • Les effets:En voici une petite liste non exhaustive :
    • apaisement : on se concentre sur sa respiration, qui ralentira un peu, naturellement, pour créer un effet de calme
    • concentration : être plus attentif à sa respiration viendra améliorer notre capacité de concentration, à force de pratiquer
    • vitalité : nous gagnons en énergie, surtout si nous avons tendance à ne pas être très « soigneux » avec notre respiration